Confinement et optimisme: Comment être des parents  « contenant »? Accueillir les émotions de nos enfants, leur expliquer la situation et les rassurer.

Comment expliquer la situation unique que nous vivons, à nos enfants ?

( Cet article à été réalisé en prenant en considération les particularités des enfants présentant une précocité intellectuelle, ceci étant il s’adresse bien évidemment également aux enfants ne présentant pas ces caractéristiques). Les émotions ressentis par les enfants diagnostiqués haut potentiels sont les mêmes que les autres enfants mais différent dans leur intensité et leurs nuances.

  1. ON ÉCOUTE NOTRE ENFANT  ET ON ACCUEILLE SES ÉMOTIONS:

En cette période exceptionnelle de crises sanitaires, il est important d’écouter ce que notre enfant a entendu et surtout ce qu’il a compris.

2. ON LE RASSURE : On commence par lui dire que quoiqu’il arrive, nous sommes là pour le protéger. L’enfant doit se sentir contenu grâce à l’attitude contenante et aux paroles rassurantes de ses/son parent(s)

Attention : Ne pas exposer son enfant aux médias (info TV)!

3. ON RÉPOND À SES QUESTIONS:

On lui donne de l’information en fonction de son âge et son degré de sensibilité. On est objectif et on évite les termes qui peuvent générer de l’anxiété ( morts, réanimations, urgences., grave, etc.)

Par exemple : On préférera parler d’une grippe très contagieuse qui nécessite de rester chez soi pour ne pas que tout le monde attrape ce gros Rhume- on explique que ce virus touche principalement les personnes âgées ou déjà malades (maladie grave). Le confinement temporaire est LA solution pour que tout le monde reprenne le cours de sa vie comme avant ou mieux qu’avant. 

Conseils : Mettez vous à la place de l’enfant, à sa place qu’auriez vous aimé entendre d’un adulte, prenez en considération la personnalité et la sensibilité de l’enfant ou des enfants.

Lorsque vous vous adressez à un groupe d’enfants veillez à ce que le + sensible ou le + anxieux soit en capacité de recevoir votre message avec sérénité, surtout si l’un des enfants du groupe présente une précocité intellectuelle.

Veillez à ne pas « trop en dire » et à ne pas être « trop vague » dans vos réponses afin de ne pas stimuler l’imaginaire de l’enfant-

4. ON REDONNE LE CONTRÔLE À L’ENFANT : Le sentiment d’impuissance peut engendrer une forte anxiété surtout chez les enfants hypersensibles et hyper émotifs 

Donner à l’enfant les outils afin qu’il participe à la prévention peut lui permettre d’avoir 1 sentiment de contrôle sur la situation.

– Se laver les mains un peu plus souvent que d’habitude, apprendre à tousser et éternuer dans son coude, eviter de toucher son visage si on ne vient pas de se laver les mains, manger au moins 5 fruits et légumes/jour, faire un peu d’exercices dans sa chambre (danse, yoga etc…), dormir suffisamment, prendre ses vitamines.

5. ON L’ENCOURAGE à verbaliser et extérioriser ses émotions: 

  • Parler avec vous, dessiner son émotion, l’écrire.

6. ON ÉVITE de transmettre votre anxiété à votre enfant: 

– Dédier un temps pour libérer l’émotion ( au moins 1 fois par jour) ( ceci est valable même hors période de crise. mais attention à ne pas en parler continuellement,

Attention: également à ne pas parler de cela à table- c’est un moment de joie et de partage.

Le conseil optimiste = C’est à vous d’insuffler de la joie et de la gaieté dans votre foyer-

L’Humeur est communicative- Si vous vous levez avec tristesse et peur, ces émotions teinteront votre foyer et votre journée de Gris-

Vous avez le choix de l’humeur et de la couleur que vous donnerez à votre journée.

vous pouvez commencer votre journée avec une séance de méditation (Avec Youtube ou des applications comme petit BAMBOU) et méditer avec vos enfants.  

Podcast: vivre le confinement avec joie et sérénité pour adultes et enfants sur SoundCloud.

Prenez congé des informations relayées en boucle par les médias déconne etez vous des Réseaux ” Sociaux, et tout en respectant le programme scolaire, les obligations liées au télétravail, donnez au confinement un air de vacances.

Cette période historique, initiatique donne l’opportunité d’inculquer ou de renforcer les valeurs données à nos enfants.

– empathie :Attention à ce qu’elle ne soit pas anxiogène

– solidarité : Appeler ses Amis, ne pas surconsommer dans les supermarchés, penser aux autres, se demander comment malgré le confinement je peux aider à la maison, un ami, un aîné ? 

– l’éco-responsabilité : Faire attention à ce que l’on consomme, les ressources de notre planète sont précieuses: L’eau, l’électricité, consommer autrement, rationner, éviter de gaspiller. etc—

– cultiver la sérénité, la foi, la confiance, la joie.

– l’essentialisme = Se débarrasser du superflu-

– Minimalisme : éviter la surconsommation

Acheter ce dont on a besoin uniquement 

Renouer avec des loisirs gratuits, non coûteux : jeux de société, danse, chant

jouer ds le jardin (pour ceux qui en ont un), cuisine, lecture, écriture, dessin, musique etc…

La touche d’optimisme: 

C’est l’occasion de passer du temps tous ensemble, pour faire des gâteaux, faire du Yoga, de la méditation, prendre le temps de trier ses jouets, de peindre, de lire, de dessiner, de créer, de laisser libre cours à sa créativité, etc…

Prenez soin de vous et des autres.

Céline David-Nillet Psychologue référante de l’AFEP 58